Un Théâtre en prise avec le monde

Passeur de textes, Characteres est née en 2005 d’une traversée des frontières, suite à deux mises en scène de Gérald Garutti au Royaume-Uni à l’ADC Theatre suite à deux mises en scène de Gérald Garutti au Royaume-Uni, (Roberto Zucco (2003) ; Richard III (2004), à l’ADC Theatre), vivier du théâtre anglais. Cette expérience inaugurale a fondé un triple enjeu.

– Porter un théâtre de texte et de langue : écritures classiques et contemporaines, mais aussi correspondances d’artistes, sur le travail théâtral – Jean-Louis Barrault avec Mal mais vite (2007) et Le Sens du désir (2010) – ou l’aventure poétique : Les Chasseurs d’absolu autour de Rimbaud (2008), le trio Rilke-Pasternak-Tsvétaïeva (2011).

– Proposer un théâtre en prise avec le monde, qui explore les abîmes de l’Histoire et les convulsions de notre temps. Avec Haïm – à la lumière d’un violon, biographie musicale d’un violoniste rescapé d’Auschwitz (2012). Avec Lorenzaccio, ombre portée de notre désenchantement (2014). Avec Enron, autopsie baroque du credo capitaliste.

– Promouvoir un théâtre qui passe les bornes : contes gothiques anglais transférés en France, tel The Fall of the House of Usher d’Edgar Poe (2005) ; adaptation moderne des Carnets du Sous-sol de Dostoïevski interprété par le comédien anglais Harry Lloyd (Paris, février 2014, Londres, octobre 2015), Petit éloge de la nuit, d’après le texte d’Ingrid Astier, avec Pierre Richard. (2017 – Centre dramatique national du Limousin – Théâtre du Rond-Point)

Depuis 2013, Characteres est en résidence à la Ferme des Jeux (Vaux-le-Pénil). Elle est soutenue par la Ville de Vaux-le-Pénil, le Département de Seine-et-Marne et la Région Île-de-France. Cette résidence se décline en trois formes complémentaires et indissociables qui viennent donner vie et sens à son inscription au sein de la Ferme des Jeux.

La Fabrique de création en est le cœur battant : chaque  création réalise le théâtre porté par la compagnie. Chaque année, Gérald Garutti, les comédiens et tous les artisans de la scène travaillent à la Ferme des Jeux pour y faire naître un spectacle. L’ultime version de Haïm – à la lumière d’un violon, désormais conté par la comédienne Mélanie Doutey, y a ainsi été répétée et créée en septembre 2013. L’année suivante la compagnie crée les Carnets du Sous-sol de Dostoïevski interprété par le comédien anglais Harry Lloyd qui sera crée en exclusivité à la Ferme des jeux puis repris à Paris en février 2014 et à Londres en octobre 2015.

En 2014-2015 c’est la pièce  Lorenzaccio, grand spectacle épique, politique et populaire, avec au plateau trente comédiens dont quinze amateurs de la région, qui a été créé à la Ferme des Jeux. En 2016, la Ferme des Jeux accueille Pierre Richard, pour la création du spectacle Petit éloge de la Nuit.

La Fabrique de culture fait résonner les créations auprès du public : sensibilisation des spectateurs au répertoire théâtral et à son langage dans les établissements scolaires et artistiques ; appropriation des thèmes, sujets et enjeux des spectacles ; ouverture vers la pratique théâtrale auprès des centres de loisir et des associations locales ; ou encore expériences de comédiens amateurs lors d’ateliers avec le metteur en scène. C’est tout à la fois une école du spectateur et une école du comédien que propose la compagnie C(h)aracteres à la Ferme des Jeux.

La Fabrique des idées, enfin, constitue le prolongement et l’ouverture de cette résidence vers des horizons de sens à travers des débats et des rencontres autour de grandes questions artistiques, littéraires, philosophiques, politiques et sociales. 4 cycle de conférences depuis 2013 ont été donnés. « Une autre histoire de l’héroïsme », « les héros du pouvoir », « Une histoire des Utopies », La Valeurs des héros », rassemblant chaque année plusieurs centaines d’adhérents.

Fabrique de création, Fabrique de culture, Fabrique des idées : à travers ces trois dimensions conjuguées – artistique, culturelle, intellectuelle -, c’est au fond une véritable Fabrique de théâtre qu’elle s’emploie à construire et à offrir à tous, au sein de la Ferme des Jeux.