Richard Express, un jeu de piste dramaturgique
19 mars 2017

Petit éloge de la nuit – Presse

France culture     écouter l’émission

« La Grande Table », Olivia Gesbert interview de Pierre Richard, le 17 mars
« Entre prose et poésie, en compagnie du fantôme ailé de la danseuse MarieAgnès Gillot, Pierre Richard, Pierrot lunaire, il redonne seul en scène jour à la nuit » « Une immersion poétique et musicale au cœur de la nuit, un collage de fragments nocturnes sur lesquels planent les spectres de Nerval, Baudelaire, Edgar Poe et même Bashung : la nuit est évoquée dans ce qu’elle a de plus noir Une évocation de la nuit dans tout ce qu’elle a de plus noir, cauchemardesque, mais aussi désirable, méditatif, fantasmagorique… Pierre Richard évolue au sein de cet espace multi-dimensionnel, compose. »

  Europe 1

« De quoi j’ai l’air », Nikos Aliagas, interview de Pierre Richard le 20 mars – Écouter l’émission 
« C’est tout sauf ténébreux ce rendez-vous avec vous. C’est tellement solaire de parler de la nuit avec Pierre Richard » Écouter l’émission

« Social Club », Frédéric Taddéi, interview de Gérald Garutti le 16 mars  Écouter l’émission 

Le Jeudi (Luxembourg)
« Pierre Richard nous dit la nuit, sa nuit. Sans se départir de son humour tellurique, l’artiste révèle ici une tonalité plus personnelle, plus secrète aussi, onirique et sensuelle, impertinente et contemplative, gourmande et sublime, avec pour fil le Petit éloge de la nuit d’Ingrid Astier, adapté par le metteur en scène Gérald Garutti. »

Le Nouvelliste (Suisse) – interview de Pierre Richard
« Abécédaire poétique … qui décline les infinies nuances du sombre, le silence et la fête, le plaisir, le crime, l’exaltation, le rêve, le fantasme ou l’érotisme. »

La Grande parade, Philippe Delhumeau
« Sa nuit cultive des libertés que le jour ne permet pas, l’invisible se joue du visible, la lune éclaire des errances, des échappées amoureuses et aventureuses. Telles sont les nuits cosmiques de Pierre Richard, émouvant, drôle, égaré et tragique dans ce spectacle profond et sublime où la nuit l’accompagne comme une amante. »

Le Populaire
« Seul sur scène, Pierre Richard s’adonne à une rêverie nocturne et attendrissante, avec l’esprit et l’émotion dont il sait faire preuve. Du pur bonheur. » Femina.ch « Avec une délicate générosité, l’acteur se révèle en prêtant sa voix, son geste, son cœur, son mouvement toujours aussi élégant à des mots sublimes. »

L’Arche
« Les princes de la nuit, de Nerval à Bashung nous donnent rendez-vous avec le nouveau spectacle de Gérald Garutti, mettant en scène Pierre Richard. Car ce grand comique est bien plus. Comme son rôle dans Mangeclous en témoignait déjà. Celui d’un personnage aussi loufoque que profondément triste. » Lire l’article ici